La musique en Islam

L'Unicité At-Tawhid
Le mariage en Islam

La cigarette en Islam

Accueil

Grands Péchés Islam

Le cinquante-et-unième grand péché : FAIRE DU TORT AUX "AMIS" (AWLIYA) D'ALLAH LE TOUT-PUISSANT ET LEUR TÉMOIGNER DE L'HOSTILITÉ


ALLAH (QU'IL SOIT EXALTÉ) a dit :

«Ceux qui offensent ALLAH et Son messager, ALLAH les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie (bouhtan) et d’un péché évident.
»

[Sourate 33, Versets 57 et 58]

Le Prophète a dit : «Quiconque est l'ennemi d'un ami (wali) à MOI, JE déclare la guerre contre lui.»

Dans une autre version : «Quiconque est l'ennemi d'un ami (wali) à MOI s'est d'ores et déjà dressé contre MOI pour ME combattre.»
[Hadith rapporté par Boukhari (n°6502)]

Il est rapporté dans un hadith que le Prophète a dit à Aboû Bakr Radia ALLAH 3Anhoe : «Peut-être que tu les as mis en colère (il s'agit d'un groupe d'Émigrants pauvres) ? Dans ce cas tu aurais mis ton SEIGNEUR en colère !»
[Hadith rapporté par Mouslim (n°2504)]



Le sheikh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

(INCHA ALLAH voir son livre «L'explication du recueil "Riyad Es-Salihin". Chapitre 33 : De la bienveillance à témoigner envers les orphelins et les jeunes filles». Hadith n°261)

• Commentaire du deuxième hadith dont la version entière est la suivante : Aboû Soufyân se présenta à la tête d'un petit groupe devant Salmân, Souhayb et Bilâl. Ces derniers dirent : "Les sabres d'ALLAH n'ont pas encore pris leur revanche sur les ennemis (C'est-à-dire qu'ils ne se sont pas vengés de leurs anciens maîtres qui les avaient séquestrés à cause de leur adhésion à l'Islam)" Aboû Bakr Radia ALLAH 3Anhoe répliqua : "Comment osez-vous dire cela au shaykh des Qouraysh et à leur maître ? (il leur avait reproché ce qu'ils avaient dit)". Puis il se rendit chez le Prophète et l'informa de ce qui s'était passé. Le Prophète lui dit : «Peut-être que tu les as mis en colère (en désignant Salmân, Bilâl et Souhayb qui ne faisaient pourtant pas partie des nobles mais qui étaient des esclaves). Dans ce cas tu aurais mis ALLAH en colère.» Aboû Bakr Radia ALLAH 3Anhoe se rendit alors auprès d'eux et leur demanda : "Mes frères, vous ai-je vexé ?" - "Non, mon frère", lui répondirent-ils, qu'ALLAH te fasse miséricorde :".

Ce hadith prouve qu'il n'est pas permis de traiter avec mépris les pauvres, les nécessiteux et les gens de la basse société, car la vraie valeur du serviteur est celle qu'ALLAH LE TOUT-PUISSANT lui accorde, or ALLAH L'UNIQUE et sans associé a dit : ALLAH LE TRÈS HAUT a dit :

«[...] Le plus noble d’entre vous, auprès d’ALLAH, est le plus pieux. ALLAH est certes OMNISCIENT et GRAND CONNAISSEUR.»
[Sourate 49, Verset 13]

Il est donc de notre devoir de nous montrer humbles à l'égard des croyants même s'ils ne font pas partie des gens de la classe élevée, car ALLAH LE TOUT-PUISSANT a ordonné à Son Prophète d'avoir ce comportement-là quand IL TA3ALA lui a dit :

«[...] et abaisse ton aile pour les croyants.»
[Sourate 15, Verset 88]

Ce hadith montre à quel point Abou Bakr (Radia ALLAH 3Anhoe) est scrupuleux et à quel point il est prompt à se racheter. En effet, quand un homme porte atteinte à l'honneur d'autrui, ou à son corps, ou à ses biens, il doit s'empresser de lui demander pardon et de le dédommager si nécessaire, car si celui-ci ne prend pas son droit dans ce monde, il le prendra sûrement le Jour du jugement, et la seule devise qui aura cours ce Jour-là sont les bonnes actions. Chaque bonne action aura une valeur inestimable ce Jour-là puisque le salut du serviteur et son entrée au Paradis en dépendront. Le Prophète a dit un jour à ses Compagnons (Radia ALLAH A3nhoe) : «Sauriez-vous me dire quel est celui que l'on peut qualifier de fauché ?» Ils répondirent : «Est fauché celui d'entre nous qui ne possède ni argent ni biens.» Le Prophète leur dit : «Dans ma communauté, le fauché (el moufliss) est celui qui, le Jour du jugement, aura à son actif des montagnes de bonnes actions, mais qui a frappé un tel, insulté tel autre, volé celui-ci et calomnié celui-là, si bien qu'on lui prendra ses bonnes actions pour les distribuer en dédommagement à ses victimes. S'il ne lui reste plus de bonnes actions pour dédommager ses victimes, on prendra de leurs mauvaises actions, on les jettera sur lui et on jettera ensuite en Enfer.»
[Hadith rapporté par Mouslim]


ALLAHOU A3LEM


Grands Péchés Islam