La musique en Islam

L'Unicité At-Tawhid
Le mariage en Islam

La cigarette en Islam

Accueil

Grands Péchés Islam

Le seizième grand péché : LE FAUX TÉMOIGNAGE


ALLAH (Qu'IL soit exalté) a dit [à propos des vrais serviteurs du TOUT-MISÉRICORDIEUX] :

«Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu’ils passent auprès d’une frivolité, s’en écartent noblement;»
[Sourate 25, Verset 72]

Parmi les récits des Compagnons (Radia ALLAH 3Anhoum) et de leurs successeurs, on trouve le récit suivant : «Le faux témoignage a été rendu comparable à l'associationnisme. ALLAH (SOUBHANOU WA TA3ALA) a en effet dit :

«[...] Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères.»
[Sourate 22, Verset 30] »
[L'imam adh-Dhahabi a raison de ne pas attribuer ce hadith au Prophète car sa chaîne de transmission n'est pas sûre, mais c'est une parole qui remonte authentiquement à Ibn Mas3oud (Radia ALLAH 3Anhoe) : «Sahih at-targhib wa-t-tarhib» (n°2301)]

Il y a un hadith qui dit : «Celui qui faisait de faux témoignages ne quittera pas le lieu du jugement avant d'entendre la décision de le conduire en Enfer».
[Hadith rapporté par el hakim (1/22) qui le qualifie d'authentique, confirmation faite par adh-Dhahabi. Le sheikh el-Albani qualifie son autorité canonique de très faible : INCHA ALLAH voir "silsilatou-l-ahadith ad-da3ifa" (n°1259)]

Celui qui fait de faux témoignages commet des fautes très graves :

- La première faute est le mensonge : Or ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA a dit :

«[...] Certes, ALLAH ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur!»
[Sourate 40, Verset 28]

Et il existe un hadith dont les termes sont les suivants : «Le croyant peut posséder toute mauvaise qualité sauf la traîtrise et le mensonge».
[Hadith rapporté par l'imam Ahmed (5/252) selon Abou Oumama. Le sheikh el-Albani qualifie son autorité de faible (da3if) mais il a dit que le contenu de ce hadith a été dit par certains Compagnons (Radia ALLAH 3Ahnoum) - sahih mawqouf - INCHA ALLAH voir "silsilatou-l-ahadith ad-da3ifa" (n°3215)]

- La deuxième faute : Il a été injustice envers celui contre lequel il a témoigné. Son faux témoignage peut priver le prévenu de ses bien comme il peut salir sa réputation ou même entraîner sa mise à mort.

- La troisième faute : Il a agit injustement à l'égard de la personne en faveur de laquelle il a témoigné en l'aidant à s'approprier des biens illicites, or l'appropriation des biens d'autrui est un péché qui conduit en Enfer. Le Prophète a en effet dit : «Celui en faveur duquel j'ai rendu un verdict lui permettant de s'approprier d'une partie des biens de son frère [musulman contre lequel il a plaidé], alors qu'en réalité il n'en a pas le droit, qu'il ne les prenne pas car c'est une tranche de feu que je lui adjuge».
[Hadith rapporté par el Boukhari (n°2680) et Mouslim (n°1715)]

- La quatrième faute : Il a tenu pour licite d'attenter à ce qu'ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA a rendu inviolable, à savoir les biens, la vie et l'honneur du musulman. Le Prophète a dit : «La personne du musulman est sacrée pour tout musulman : Ses biens sont sacrés, sa vie est sacrée et son honneur est sacré.».
[Hadith rapporté par Mouslim (n°2563)]

Il a dit [une fois à ses Compagnons (Radia ALLAH 3Anhoum)] : «"Voulez-vous que je vous annonce les plus graves des péchés capitaux ?" puis il dit : "C'est associer un autre à ALLAH, désobéir à ses deux parents, le propos mensonger et le faux témoignage" Il ne cessa de répéter "Le faux témoignage" au point que les assistants se dirent : "Plaise à ALLAH qu'il se taise"».
[Hadith rapporté par Mouslim et al-Boukhari]



Le sheikh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

(INCHA ALLAH voir son livre «L'explication du recueil "Riyad Es-Salihin"» Chapitre 263 : L'interdiction formelle du faux témoignage.»)

Le faux témoignage (Shahadatou az-zour) est le fait de témoigner d'une chose que l'on sait contrairement à la vérité, ou de témoigner d'une chose qui est conforme ou contraire à la vérité, ou de témoigner d'une chose qui est conforme à la vérité mais d'une manière différente de la réalité. Ces trois sortes de témoignage sont interdites. Le musulman ne doit témoigner que de ce qu'il sait et de la manière dont il l'a su.

Témoigner qu'untel doit de l'argent à tel autre alors qu'on sait qu'il ne lui doit rien est un faux témoignage. Témoigner qu'un homme mérite de bénéficier de l'aumône légale alors que c'est un riche est un faux témoignage. Certaines personnes se présentent avec un de leurs amis ou de leurs proches chez les services sociaux de l'état et témoignent que celui-ci a une famille nombreuse et qu'il a tel et tel problème financier alors qu'elles savent que ce n'est pas vrai. Elles pensent rendre service à celui-ci et qu'elles font du bien, alors qu'en réalité elles font preuve d'injustice envers elles-mêmes et envers celui-ci. L'injustice qu'elles ont fait subir à leur propre âme est le fait qu'elles aient commis un des plus graves des péchés capitaux. Quant à l'injustice que ces personnes ont fait subir à celui en faveur duquel elles ont témoigné, est qu'elles lui ont permis de s'approprier indûment des biens auxquels quelqu'un d'autre a droit, alors que le Prophète a dit :
«Viens à l'aide de ton frère, qu'il ait commis une injustice ou qu'il ait subi une injustice.». «Nous comprenons» répondirent les assistants, «qu'il faille le faire lorsque notre frère a subi une injustice, mais dans le cas où c'est lui qui a commis l'injustice ?» - «Vous l'empêcherez», répondit le Prophète , «de commettre le mal : Voilà en quoi consiste l'aide que vous lui devez.»»
[Hadith rapporté par Boukhari (n°6952)] Sachez qu'ALLAH 3AZAWADJEL a prescrit la sanction de ceux qui guerroient contre ALLAH 3AZAWADJEL et Son Envoyé , à savoir les coupeurs de route qui attaquaient les gens et les dépouillaient de leurs biens, quitte à les tuer pour cela.

IL (Exalté soit-IL) «La récompense de ceux qui font la guerre contre ALLAH et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.»
[Sourate 5, Verset 33]

S'ils tuent et volent, on les mettra à mort et on les crucifiera. S'ils tuent mais ne volent point, on leur coupera la main droite à partir de l'articulation du poignet et le pied gauche à partir de l'articulation au niveau de la cheville. S'ils sèment la terreur sur les routes, sans voler ni tuer, on les expulsera loin du pays pour mettre fin au mal qu'ils font ou on les emprisonnera.

Les brigands méritent ces peines douloureuses à cause des crimes qu'ils commettent, de leurs agressions et de leur atteinte aux personnes et à la sûreté de l'état.


ALLAHOU A3LEM


Grands Péchés Islam