La musique en Islam

L'Unicité At-Tawhid
Le mariage en Islam

La cigarette en Islam

Accueil

Grands Péchés Islam

Le cinquante-cinquième grand péché : MODIFIER LES BORNES D'UN TERRAIN


3Ali Radia ALLAH 3Anhoe qui a été cité dans le chapitre précédent, il est mentionné qu'ALLAH LE TOUT-PUISSANT a maudit celui qui commet ce genre d'acte.

3Amr ben Abi 3Amr rapporte ce hadith sur l'autorité de 3Ikrima, lequel le rapporte sur l'autorité d'Ibn 3Abbas Radia ALLAH 3Anhoe, lequel rapporte que l'Envoyé d'ALLAH a dit : «ALLAH maudit celui qui sacrifie pour quelqu'un d'autre que LUI ! ALLAH maudit celui qui déplace frauduleusement les bornes d'un terrain ! ALLAH maudit celui qui égare un aveugle ! ALLAH maudit celui qui insulte ses deux parents ! ALLAH maudit celui qui commet l'acte du peuple de Lout (l'homosexualité).»
[Hadith rapporté par Ibn Hibban et el-Bayhaqi. Le sheikh el-Albani le qualifie d'authentique. INCHA ALLAH voir "Sahih at-targhib wat tarhib" (n°2421)]

Dans la version rapportée par 3abd EL AZIZ ad-Darâwourdî sur l'autorité de 3Amr, il y a cet ajout : «ALLAH maudit celui qui se livre à la bestialité.»



Le sheikh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

(INCHA ALLAH voir son livre «L'explication du recueil "Riyad Es-Salihin". Chapitre 265 : Il est permis de maudire les pécheurs en général.»)

Parmi les gens que le Prophète a maudits, il y a celui qui déplace les bornes d'un terrain. Cela se produit surtout entre les voisins. Il y a des gens qui déplacent les limites de leur terrain vers le terrain de leur voisin pour agrandir le leur. Ces gens encourent la malédiction d'ALLAH LE TOUT-PUISSANT par la parole de Son Prophète . Outre cette malédiction, ils seront contraints, le Jour du jugement, de porter autour de leur cou un collier aussi épais que les sept couches de la surface de la Terre et aussi large que la surface du terrain qu'ils se sont appropriés.

Le Prophète a aussi maudit celui qui maudit ses deux parents. Celui qui dit à son père ou à sa mère : "Qu'ALLAH te maudisse !" ou "Que la damnation d'ALLAH s'abatte sur toi !" ou des imprécations de ce genre, encourt la malédiction d'ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA car parmi les droits que les deux parents ont sur leur enfant, il y a le fait d'être parfaitement traités et d'exiger de tenir des propos conciliants. Ceci étant, il est permis de dire : "Qu'ALLAH damne celui qui maudit ses parents !" sans spécifier quelqu'un de particulier.

Il est également permis de dire : "Qu'ALLAH 3AZAWADJEL exècre ceux qui font des représentations figurées !" parce que le Prophète les a exécrés. Il faut donc faire la distinction entre le général et le particulier s'agissant de porter une malédiction.

Dans son livre "al-qawl al-moufid sharh kiteb at-Tawhid", le shaykh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

La parole du Prophète : «la3ana ALLAHOU man dhabaha li ghayri ALLAH (traduit par : ALLAH maudit celui qui sacrifie pour quelqu'un d'autre que LUI) [...]» est une phrase informative, c'est-à-dire que l'Envoyé d'ALLAH informe qu'ALLAH 3AZAWADJEL a maudit celui qui sacrifie pour quelqu'un d'autre que LUI, mais elle peut avoir le sens d'une invocation dont les termes seraient : "Mon DIEU ! Maudis celui qui sacrifie pour quelqu'un d'autre que TOI !" Quoique ce soit le premier sens qui soit le plus pertinent car l'invocation peut être exaucée comme elle peut ne pas l'être.

La suite de ce hadith est la suivante : «[...] ALLAH maudit celui qui maudit ses deux parents (wâlidayh) [...]»

Le terme «wâlidayh» englobe le père, la mère et leurs ascendants, car le grand-père est un père pour son petit-fils.

La question ici n'est pas une question financière mais une question de droits et il est plus grave de maudire ses parents que de maudire ses ancêtres, car on leur doit du respect et de la piété, or le fait de les maudire est un manquement grave à cette piété.

Sa parole «[...] celui qui maudit (la3ana) ses deux parents [...]» signifie qu'il les insulte et les injurie. La "la3n (malédiction)" qui provient de l'homme, sont les insultes et les injures. Quant au la3n qui provient d'ALLAH L'UNIQUE, c'est le fait de vilipender, de damner et de priver quelqu'un de Sa Miséricorde.

Dans un autre hadith, les Compagnons Radia ALLAH 3Anhoe demandèrent au Prophète : « Envoyé d'ALLAH, comment pourrait-on insulter ses propres parents ?». Il répondit : «L'un insulte le père d'un autre et celui-ci, à son tour, insulte son père. Il insulte sa mère et ce dernier, en représailles, insulte sa mère.»
[Hadith rapporté par Boukhari (n°5973) et Mouslim (n°90)]

Les juristes tirent une règle de ce hadith qui est la suivante : "En étant la cause d'un crime, c'est comme si on l'avait directement exécuté." quoi qu'il y ait une différence entre ces deux cas en ce qui concerne l'indemnisation des victimes".

• Commentaire de la parole du Prophète : «[...] ALLAH maudit celui qui déplace frauduleusement les bornes d'un terrain (la3ana ALLAHOU man ghayyara manar el-ard)»

«manar el-ard» : Ce sont les bornes d'un terrain ou son plan parcellaire. Celui qui les déplace injustement ou trafique le cadastre encourt la malédiction d'ALLAH 3AZAWADJEL. Nombreux sont ceux qui commettent ce genre de fraudes, surtout lorsque les prix des terrains augmentent. Ne savent-ils pas que l'Envoyé d'ALLAH a dit : «Quiconque s'empare injustement d'un empan de terre, le Jour de la résurrection, on lui mettra autour du cou, un collier de cet empan d'une épaisseur de sept couches de la terre»
[Hadith rapporté par Boukhari (n°3195) et Mouslim (n°1612)]

Cette fraude est donc grave. En plus celui qui déplace les limites du terrain de son voisin et trafique le cadastre pour agrandir son propre terrain ne sait même pas s'il va profiter de celui-ci, il se peut qu'il meure entre-temps comme il se peut que la parcelle du terrain qu'il s'est approprié subisse une catastrophe.

En résumé, ce hadith prouve que le fait de déplacer frauduleusement les bornes d'un terrain est un péché capital. C'est pourquoi le Prophète l'a cité dans un même discours parmi les péchés graves comme l'associationnisme, le manquement à la piété envers ses parents et le fait d'abriter un homme coupable d'un crime. Au musulman de craindre ALLAH TA3ALA et d'éviter de commettre ce genre de fraude.

Pour plus de détails, voir le commentaire du hadith : «Quiconque s'empare injustement d'un empan de terre [...]» sous le chapitre du 20ème grand péché : "S'approprier malhonnêtement les biens des gens".


ALLAHOU A3LEM


Grands Péchés Islam