La musique en Islam

L'Unicité At-Tawhid
Le mariage en Islam

La cigarette en Islam

Accueil

Grands Péchés Islam

Le trente sixième grand péché : SE PRÉVALOIR DES FAVEURS QU'ON ACCORDE À AUTRUI


ALLAH LE TRÈS HAUT a dit :

«Ô les croyants ! N’annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort [...]»
[Sourate 2, Verset 264]

Il y a un hadith authentique qui dit : «Il y a trois types d'individus auxquels ALLAH n'adressera pas la parole le Jour du jugement, qu'IL ne daignera pas regarder, auxquels IL ne donnera aucune considération et ils auront un châtiment douloureux. Celui qui laisse traîner son manteau, celui qui fait étalage des faveurs qu'il fait aux gens et celui qui écoule sa marchandise avec de faux serments».
[Hadith rapporté par Mouslim (n°106) et Abou Dawoud (n°4087)]

Il est rapporté selon la chaîne suivante «3Oumar ben Yazid (le Damascène) - Abou Selem - Abou Oumama el-Bahili (Radia ALLAH 3Anhoe)» que l'Envoyé d'ALLAH a dit : «Il y a trois catégories de gens desquels ALLAH n'acceptera ni oeuvre obligatoire ni oeuvre surérogatoire. Celui qui manque à la piété à l'égard de ses deux parents, celui qui fait étalage des faveurs qu'il accorde aux gens et celui qui nie la prédétermination des évènements par ALLAH». 3Oumar ben Yasid (Radia ALLAH 3Anhoe) est un rapporteur moyen (souwaylih).
[Hadith rapporté par Ibn Abi 3Asim dans son livre "as-sounna" (1/142). Le sheikh el-Albani qualifie son autorité d'assez bonne (hassan). INCHA ALLAH voir "zilal el-djanna" (n°323)].



Le sheikh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

(INCHA ALLAH voir son livre «L'explication du recueil "Riyad Es-Salihin". Chapitre 278 : L'interdiction de faire étalage des faveurs qu'on accord aux gens.»)

Quand on fait don d'une aumône à quelqu'un ou qu'on lui rend un service, il faut le faire dans le seul but de plaire à ALLAH L'UNIQUE. Autrement dit, il n'est pas permis de faire étalage du'une faveur qu'on a accordée à quelqu'un en lui disant : "Rappelle-toi que je t'ai aidé ! Je t'ai rendu service" ou en disant en son absence : "J'ai fait tel don à untel". ALLAH LE TOUT PUISSANT a mis en garde contre une telle attitude. IL (3AZAWADJEL) a en effet dit :

«Ô les croyants ! N’annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort [...]»
[Sourate 2, Verset 264]

Ce verset prouve que lorsque l'homme fait un don à quelqu'un, puis lui rappelle qu'il lui a accordé une faveur ou en parle à d'autres, il rend ce don vain, ce qui le prive de toute récompense. Cette attitude est même considérée comme un péché majeur. ALLAH LE TRÈS SAGE PAR EXCELLENCE dit au sujet des croyants qui évitent cette attitude :

«Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d’ALLAH sans faire suivre leurs largesses ni d’un rappel ni d’un tort, auront leur récompense auprès de leur SEIGNEUR. Nulle crainte pour eux, et ils ne seront point affligés.»
[Sourate 2, Verset 264]

• Brtef commentaire du hadith suivant :

Abou Dharr (Radia ALLAH 3Anhoe) rapporte que l'Envoyé d'ALLAH a dit : «Il y a trois types d'individus auxquels ALLAH n'adressera pas la parole le Jour du jugement, qu'IL ne daignera pas regarder, auxquels IL ne donnera aucune considération et ils auront un châtiment douloureux. Celui qui laisse traîner son manteau, celui qui fait étalage des faveurs qu'il fait aux gens et celui qui écoule sa marchandise avec de faux serments.».

Celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil et vanité, le châtiment suivant l'attend. Le Jour du jugement, ALLAH ne lui adressera pas la parole, ne daignera pas le regarder, ne le purifiera pas et lui infligera un châtiment douloureux.

Le même sort attend celui qui fait étalage des faveurs qu'il a accordées aux gens et celui qui écoule sa marchandise avec de faux serments, c'est-à-dire qu'il présente le produit qu'il veut vendre et jure à tort qu'il coûte telle somme d'argent pour en augmenter le prix.


ALLAHOU A3LEM


Grands Péchés Islam